THE PROWLERS | LA SOURCE DE LA MARTINIERE | QUEBEC | 21.10.2022

Tout d’abord, il faut savoir que je suis déjà totalement vendu aux Prowlers et à leurs spectacles, toujours plein d’émotions et de bon son ! Mon band préféré, mon petit bijou de la scène Oï Montréalaise. Je les ai vus plusieurs fois à Montréal en tant que première partie de Bishops green, Cock Sparrer et ils ont toujours volé la vedette. Ce soir, ce sont eux qui se déplacent à Québec et qui headline la soirée.

Je ne pourrai pas introduire, comme je voulais, mes amies au Oi, car malheureusement, ce soir, chaque bar et salle de la province a son spectacle. Point positif, la scène revit, mais ça a l’effet de diluer la “crowd” et diviser les fans de musique. Mais une petite bande de supporters a choisi judicieusement de se présenter à la source de la Martinière pour encourager THE PROWLERS et les bands invités. Malheureusement nous ne parlerons pas de ces derniers car notre photographe étant ailleurs sur un autre show elle n’est arrivée que pour THE PROWLERS.

Prowlers à Québec, ç’est malade !! Mon mari et moi, on est comme des enfants. Je n’ai rien d’une skinhead, mais pour des raisons obscures, je suis accro à la musique Oï et je me sens toujours à ma place dans les spectacles. J’irais les voir tous les soirs. Il y a toujours un petit quelque chose de magique dans un show des Prowlers. Un petit quelque chose qui fait qu’on se sent les bienvenus peu importe le style qu’on préfère. Tout ce qu’il faut, c’est aimer la simplicité et l’authenticité punk rock. 

THE PROWLERS
THE PROWLERS
THE PROWLERS

Pour moi, c’est ce qui se fait de mieux. Il n’y a rien comme un bon show Oï. Un son authentique, une musique positive, vivante, énergique, avec une bonne touche d’agressivité et de puissance. Une combinaison parfaite qui fait hésiter entre le goût de danser ou de sauter “sur le voisin”. Plusieurs le font, mais je préfère rester derrière à chanter et danser. Quel plaisir d’enfin s’évader, faire le plein d’émotions positives après une semaine de marde. 

THE PROWLERS

Sylvain est littéralement en feu sur scène. Il disparaît de temps en temps dans un tourbillon de boucane. Ils n’ont que des hits, le genre de toune qu’on écoute en boucle. J’aime tout chez ce band.  La simplicité de la guitare, les mélodies accrocheuses, le vocal cru et passionné du chanteur.

THE PROWLERS

Impossible de ne pas avoir de frissons, lors des refrains, où tous chantent en chœur, “Sing along choruses”, la marque de commerce du style, ma drogue ! Oï, Oï, Oï. On sent l’émotion, l’énergie, particulièrement dans des chansons comme We’re Taking back the pubs, Spread your bed et Hate Us. 

Hate us, c’est MA toune. J’oublie mon mal de dos, mon mal de pied, tout. La musique, un antidouleur puissant et tout ce qu’il y a de plus naturel. Je profite à fond de ces quelques minutes de bien-être, où le hamster dans mon cerveau arrête de tourner, et où je peux enfin apprécier le moment présent. 

THE PROWLERS

Ils terminent par un autre de leur chef-d’œuvre, le classique, Drunken skinhead !

@ THE PROWLERS

C’est la finale, quelle toune incroyable! Je voudrais tellement que le refrain, CE MOMENT, ne finisse jamais, des hoooo à l’infini…mais non, les dernières notes se font entendre, je suis déçu, mais heureuse. 

THE PROWLERS

Une autre merveilleuse soirée pour pas cher. En quittant, j’ai une pensée pour les pauvres fans (de bands que je ne nommerai pas) qui doivent presque hypothéquer leur maison, pour voir des millionnaires se la péter sur scène. Pour 20 $, j’ai eu un show intense de 4 groupes d’ici qui se donne toujours à 100 %, même pour une petite poignée de fan. 

TEXTE: GENEVIEVE OULLET | CHICKS ROCK MEDIA
PHOTOS: MARIE EVE DESMEULES | CHICKS ROCK MEDIA

Laisser une réponse

© 2020 - Chicks Rock Media